Madame Veil, sans doute une grande dame, mais il faut relire

son projet de loi, pour voir qu'elle souhaitait seulement faire face

à des situations de détresse et non une banalisation de l' IVG.

Elle souhaitait aussi que l'Etat crée des structures d'accueil des jeunes

femmes en difficulté et désireuses de garder leur enfant !!!

Enfin l'INED a démontré qu'il y avait environ 50.OOO avortements

clandestins par an avant 1975 et maintenant plus de 200.000 !

A quand une écologie protègeant la race humaine ?